Ecrire le post parfait ?

A mon sens il n’y a pas de post ou d’articles parfaits, il y a des techniques et pré-requis pour que votre article cumule les chances d’être lu par un public et le moteur de recherche dans un cercle vertueux entre les deux protagonistes.

Nos amis américains du site socialmarketingwriting ont compilé dans leur élan de pragmatisme et de curation un nombre impressionnant  de données pour livrer ce que devrait être un post parfait.

Sans surprises on retrouve quelques unes des meilleurs pratiques largement dispensées sur ce blog

 

Une synthèse des bonnes pratiques pour écrire le post parfait de blog

Vous noterez l’inter honteusement orienté SEO

– Utiliser les bons mots clés dans le titre et dans l’article; Vous trouverez ici les outils pour identifier les mots clés les plus pertinents.

– Faire un titre de moins de 60 caractères (80 me semblent plus raisonnable)

– Faire une liste façon Topito ou un How-to maximise les chances d’être lu. Même si cela est fatigant
à la   longue…Cela dit, mon meilleur score de lecture est obtenu par ce billet, ce qui tendrait à confirmer cette   information.

– Bien renseigner le champ méta de votre billet

– Plus contre-intuitif, les billets de plus 10 000 mots sont ceux qui fonctionnent le mieux  
et sont les plus partagés sur les réseaux sociaux

– Mettre 1 ou plusieurs images maximise les chances de lecture. J’avais vu un chiffre qui évoquait 60%       d’efficacité supérieure, mais impossible de retrouver la source. Croyez moi sur parole.

– Créer un maillage de liens internes est indispensable

–  30% des lecteurs pensent que la qualité participe de la crédibilité d’un article. La notion de qualité est là aussi très discutable.

– Afficher les posts similaires diminuerait le taux de rebond (bounce rate) de près de 8%

– Et bien entendu, n’hésitez pas à partager vos billets avec le monde et l’univers

50 trucs pour écrire le post de blog parfait

 

Cette infographie conseille aussi de rajouter un formulaire d’inscription pour être tenu informé des nouvelles parutions.

Le voilà